Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg - Ministère de la Culture
Panier : 0 article(s)
Montant : 0,00 €

TOTAL

0,00 €

PRODUITS IMPRIMES

Partager cet article  

Lieux de passage

Textes de Georges Hausemer, Paul Di Felice, Andrés Lejona

 

Editeur: Andrés Lejona

 

Format: 25,5 x 22,5 cm  

 

Langues: Français, Allemand

Année: 2011

Andrés Lejona pour son exposition intitulée "LIEUX DE PASSAGE- architecture et points de contrôle" en collaboration avec le Centre National de l'Audiovisuel de Dudelange dans le cadre de la Bourse à la Création Photographique CNA 2011.

 

Depuis un long voyage en Amérique du Sud, Andrés Lejona, a fréquemment eu l’idée de partir à la découverte d'un pays en parcourant ses frontières. Le Luxembourg, malgré ses dimensions réduites, compte trois frontières et de ce fait, représentait un terrain de jeu idéal pour le photographe.

 

Pour lui, il existe deux types de frontières. Les frontières naturelles liées à nos limites biologiques ou physiques d'une part. Et, d'autre part, les frontières artificielles, frontières politiques qui divisent ou organisent les pays, inventées par l’homme essentiellement à des fins de contrôle ou de protection.

L'intérêt d'Andrés Lejona pour l’architecture et les réflexions sur l'incidence du développement social et politique de l’être humain sur notre environnement ont guidé son travail. Elément fortement symbolique, le poste-frontière illustre parfaitement les problématiques évoquées.

 

L'architecture des postes frontières part d'un principe fonctionnel très pragmatique, leur fonction étant liée à l’accueil des personnes chargées de procéder à un contrôle. Les aspects intéressants de ce projet sont nombreux, allant de la découverte de la variété de conceptions architecturales aux matériaux employés au long de l’histoire des frontières luxembourgeoises, de l'évolution de ces bâtiments au fil du temps à l'influence éventuelle des pays voisins.

Aujourd'hui, ces postes-frontières, sont dans une majeure partie voués à l'abandon. Peu de bâtiment bénéficient d'une seconde “chance” bien que leur ancienne fonction de points charnières internationaux, soit propice à une réhabilitation à des fins culturelles. Certains bâtiments ont désormais disparu, mais ceux qui demeurent sont repris dans le projet d'Andrés Lejona soulignant sa vocation documentaire et sa dimension patrimoniale.

Ce travail s'apparente à un exercice de style : décrire le réel, avec respect, à travers une représentation originale. Ces postes de contrôle composent en définitive un catalogue inédit de cette spécialité architecturale à travers différentes époques et retrace les évolutions de l'ensemble de nos sociétés.

 

www.andreslejona.com

 


4 en stock
35,00 €