Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg - Ministère de la Culture
Panier : 0 article(s)
Montant : 0,00 €

TOTAL

0,00 €

Partager cet article  

De Bauereblues an Schrebergaart

Les deux films sont sortis en salle. DE BAUEREBLUES était à l'affiche pendant 10 semaines et figure en 13e position au boxoffice des films luxembourgeois depuis 1989 avec plus de 6.000 entrées.
 
 
DE BAUEREBLUES
 
Réalisateur: Julie Schroell
 
Producteur: CNA
 
Pays: Luxembourg
 
Année: 2011
 
Durée: 71 min.
 
Langue: luxembourgeois, français, anglais

Constatant que la population luxembourgeoise active dans l'agriculture a chuté de 60% en 150 ans, la réalisatrice Julie Schroell a décidé de partir à la rencontre des  agriculteurs qui subsistent  encore au Luxembourg.
Du lac de la Haute-Sûre, en passant par Niederfeulen, Urspelt, Vianden ou encore Eppeldorf, elle  a ainsi trouvé des exploitations très différentes, mais toujours à mille lieues des représentations idéalisées ou, au contraire, diabolisées du monde agricole.
Seul point commun ,tous cers agriculteurs  doivent faire face aux exigences du marché moderne. Le film montre comment nous sommes passés au Luxembourg, en quelques décennies, d'une agriculture de subsistance vers une agriculture mécanisée, de masse, et d'une société agraire vers une société de consommation et de surabondance alimentaire. 
 
 
SCHREBERGAART
 
Réalisateur: Yann Tonnar
 
Producteur: SAMSA FILM
 
Pays: Luxembourg
 
Année: 2011
 
Durée: 62 min.
 
Langue: luxembourgeois

L'univers des cités jardinières est un monde à part. Même si les cabanes peuvent se ressembler, les conflits culturels semblent inévitables. Dans le film documentaire de Yann Tonnar, les retraités autochtones plantent leur vision du monde en même temps que les pommes de terre dans le sol. Alors que dans le jardin d'à côté, les nombreux immigrés déclarent que leur lopin de terre fait partie de leur terre natale, " Schrebergaart " ne parle pas seulement d'une autarcie alimentaire à l'ombre de l'industrie sidérurgique, mais révèle le microcosme d'une société post-industrielle en constante mutation. Au fil des saisons Yann Tonnar a suivi ces jardiniers dans leurs parcelles louées pour aboutir à un documentaire tout en subtilité et réflexion.
 
Bonus :

" Le contrôle du marché par l'inspecteur Bernard " .(Pierre Bertogne) 1938. 10 min
" Mëllech a Botter ". (Alfred Heinen). 1939.36 min
" Le lait : aliment complet de la nature ". (Philippe Schneider).1964. 10 min.


9 en stock
14,90 €